JFK explique sa stratégie spatiale en 1961

Après son discours de la Nouvelle Frontière (1960), et alors que l’URSS vient d’envoyer le premier homme dans l’espace, le président KENNEDY explique au Congrès les objectifs de sa politique spatiale.

 

« Je crois que cette nation devrait s’engager à réaliser, avant la fin de cette décennie, l’objectif d’envoyer un homme sur la Lune et de le ramener sain et sauf sur Terre. Aucun autre projet spatial à notre époque ne sera plus [imposant] ni plus important pour l’exploration de l’espace à long terme ; aucun ne sera non plus aussi difficile ou aussi onéreux à accomplir. […]

Nous proposons d’accélérer le développement de vaisseaux spatiaux lunaires adéquats. Nous proposons de développer de nouvelles fusées de lancement à combustible aussi bien liquide que solide, d’une puissance nettement supérieure à celles sur lesquelles les recherches portent actuellement, jusqu’à pouvoir décider avec certitude de la supériorité des unes ou des autres. Nous proposons que des fonds supplémentaires soient alloués à des recherches complémentaires sur les moteurs et à des missions non habitées, missions d’une importance cruciale au regard d’un objectif que cette nation n’oubliera jamais : la survie de l’homme qui le premier entreprendra un vol aussi audacieux. Mais, véritablement, il ne s’agira pas du voyage sur la Lune d’un seul homme ; il s’agira de celui de la nation toute entière. Car l’y envoyer demandera que nous unissions tous nos efforts. »

John F. KENNEDY (1917-1963), discours devant le Congrès, 25 mai 1961.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *